1. SYNDROME DU CANAL CARPIEN (CC)

Où se trouve le canal carpien ?

Le CC est une logette située au niveau du poignet délimité par les os de la main (os du carpe) chapotée par une membrane (ligament annulaire du carpe). Cette logette n’est pas extensible et contient un nerf (le nerf médian) qui contrôle la sensibilité et le mouvement du pouce et de l’index. Dans certain cas, ce nerf peut être comprimé et manquer de place. C’est ce que l’on appelle le « syndrome » du canal carpien. Il survient le plus souvent chez les femmes entre 45 et 55 ans.

Quelles causes doivent être recherchées ?

Dans plus de la moitié des cas aucune cause n’est retrouvée. Cependant, il faut systématiquement rechercher certaines maladies qui peuvent être responsables de ce syndrome et essayer de les traiter.

Le nerf médian peut être comprimé en cas d’augmentation de volume du contenu du canal. C’est le cas au cours de la grossesse, à la ménopause, chez les gens obèses ou en cas de déficience de la glande thyroïde (hypothyroïdie). D’autres maladies plus rares doivent aussi être recherchées (polyarthrite rhumatoïde, amylose…).

Des « mini-chocs » répétés au niveau de la main peuvent aussi entraîner ce syndrome qui peut être reconnu en maladie professionnelle (utilisation d’engins vibrants, de marteau piqueur, repassage…).

Enfin, des séquelles de fracture des os de la main doivent aussi être recherchées. 

Quelles sont les manifestations ?

La souffrance du nerf médian entraîne des douleurs à type de fourmillement, en général nocturne, dans les trois premiers doigts de la main (pouce, index et majeur). Ces douleurs peuvent vous réveiller la nuit avec un besoin intense de secouer ou de se frotter la main.

Pour confirmer ce diagnostic votre médecin reproduira les douleurs en percutant le devant du poignet (manœuvre de tinel) ou en le comprimant de façon prolongée (signe de phallen).

Quand la compression du nerf est ancienne, votre médecin peut retrouver une fonte du galbe du pouce (amyotrophie de l’éminence thénar), une diminution de la sensibilité du pouce et de l’index ainsi qu’une diminution de la force de certains muscles de la main. Ces trois signes doivent vous alerter et vous faire consulter rapidement.

Quels sont les examens nécessaires pour le confirmer ?

En général la description de vos douleurs et les manœuvres effectuées par votre médecin suffisent à porter le diagnostic. Cependant dans certain cas douteux l’eléctromyogramme (EMG) permet de confirmer la souffrance du nerf médian et de la localiser au niveau du poignet. Il permet aussi de préciser la gravité de la souffrance du nerf avant un éventuel traitement chirurgical.

Cet examen est simple et peu douloureux. Il permet d’enregistrer l’activité électrique des nerfs à l’aide de petites électrodes (qui ressemble à des aiguilles d’acupuncture) placées sur la peau.

Quel est son traitement ?

Il repose sur des injections locales de corticoïde (infiltrations) et sur la chirurgie.

Les infiltrations de corticoïde sont peu douloureuses et, en général, efficaces au bout de quelques jours. Votre médecin peut réaliser une série de 2 à 3 infiltrations en quelques semaines. Si ce traitement reste inefficace ou si vous ressentez une grande faiblesse dans la main (déficit moteur) un traitement chirurgical sera nécessaire. Son but est d’élargir le canal carpien en sectionnant le ligament qui le recouvre (ligament annulaire du carpe). Cette intervention est simple et le plus souvent très efficace.

Cabinet libéral

2 Boulevard Auguste BLANQUI, 75013 PARIS
Metro « Place d’Italie »;  Parking Italie 2
00 33 1 43 37 90 47
English spoken the afternoon (2pm at 6pm)

Afficher "Cabinet libéral" dans Google Map

Contact

Search